laques _079_


001 003 005 007 009 011 013 015 017 019 021 023 025 027 029 031 033 035 037 039 041 043 045 047 049 051 053 055 057 059 061 063 065 067 069 071 073 075 077 079 081 083 085 087 089 091 093 095 097 099 101 103 105 107 109 111 113 115 117 119 121 123 125 127 129 131 133 135 137 139 141 — laques_cover_petit

sur une artère à perte de vue il cherchait à capter le moment vacillant de l’allumage des lampadaires, colonnade lumineuse déployée en parapluies où voletait rarement un strix perdu présageant la nuit, lumière violette et stridente, lucieline redoublant les existences d’une trame plus secrète, pulsation commune, je m’attachais à des détails ramassés partout dans le commun des transports comme si tel pantalon zippé rouge était une réinvention de la peau ou bien la blondeur une conséquence de la saleté sous les sièges des rames. Les prénoms volaient partout par deux, il suffisait de les intercepter et ils n’avaient plus d’importance jusqu’au moment de rentrer dans l’ascenseur et la chambre aux rideaux tirés devant lesquels passait de temps en temps une effraie jusque-là nichée ; alors la nuit pouvait s’étaler partout comme sur de grandes toiles mal tendues, sur nos visages aux lèvres écartées articulant tant bien que mal la peine d’idées et de serments ou taisant au contraire l’incapacité des actes à traduire les nébuleuses de nos crânes isolés. Nous voilà à maculer la chambre de gestes, essayant de réduire la distance, retirant sobrement nos vêtements avant de nous jeter l’un sur l’autre à fronts opposés — comme s’il y avait quelque chose à sauver hors des rues, au plus intime, au plus enfoncé de nos obsessions obscures — espérant que l’étincelle à la commotion nous éclaire ne serait-ce qu’une poussière de seconde, qu’enfin nous puissions voir nos visages respectifs et cesser de ne faire que nous palper fébrilement, distinguer pour la seule fois peut-être ce genre humain devant