laques _067_


001 003 005 007 009 011 013 015 017 019 021 023 025 027 029 031 033 035 037 039 041 043 045 047 049 051 053 055 057 059 061 063 065 067 069 071 073 075 077 079 081 083 085 087 089 091 093 095 097 099 101 103 105 107 109 111 113 115 117 119 121 123 125 127 129 131 133 135 137 139 141 — laques_cover_petit

La deuxième fois qu’il avait goûté aux fleurs d’aisselles il avait été pris de nausée par la ténacité du parfum, lui qui ne sentait plus rien ; car la première fois il semblait avoir été pris de stupéfaction, renversé par d’autres sensations plus criardes et qui avaient dissimulé le cortège des exhalaisons charnelles. Il s’était penché (il avait l’impression que toute l’aventure se résumait en effet à ça : se pencher, s’être penché) vers l’aisselle comme vers une écumoire ; il suivait de la langue la microscopique traînée pileuse fauchée à ras, qui lui mettait un nœud dans la gorge et accélérait les pulsations ; et en parallèle se laissait gagner par la lente et résolue montée de l’odeur si terrestre. Il y avait alors un renversement, de la racine à la cime, ses jambes ne servaient plus à le porter mais à lui coller au train : elle l’inspirait et il entrait en elle, à la ceinture, dans le même mouvement en anneau de serpent ; la chair du bras tendre (qu’elle avait froid) lui ceignait le front, il sentait un écoulement qui partait de ses propres gencives jusqu’aux hanches de son accroupie mutique, laquelle bouche ouverte avait l’air d’absorber de l’air en même temps que de parler mais vers l’intérieur, parole qui s’écoulerait par la gorge jusqu’au noyau introuvable et enfoui du buste, célébration déjà éteinte, étouffée par le corps qui l’abritait. Il la voyait rosir au thorax tel un crustacé, à mesure de son exploration en elle ; il avait les nerfs en tresse, elle le laissait difficilement gagner du terrain, accroissant leurs plaisirs d’une résistance arc-boutée de ses cuisses au rostre escamoté qui s’enfonçait invisible, phalanges