laques


001 003 005 007 009 011 013 015 017 019 021 023 025 027 029 031 033 035 037 039 041 043 045 047 049 051 053 055 057 059 061 063 065 067 069 071 073 075 077 079 081 083 085 087 089 091 093 095 097 099 101 103 105 107 109 111 113 115 117 119 121 123 125 127 129 131 133 135 137 139 141 — laques_cover_petit

laques  — avant-propos —

Ce texte est un roman en proses.
Mais dont les pages n’existent pas toutes.
L’intrigue, qui se dérobe, apparaît néanmoins dans la trame,
au fil de la lecture.

Chaque page peut se lire indépendamment, bloc de texte rendu
à lui-même entre deux pages blanches, deux « blocs de silence ».

L’ordre de la lecture importe peu, comme si elle se faisait dans
une obscurité parfois balayée par le faisceau d’une lampe
électrique. L’aspect « all-over » de l’écriture du texte s’accorde, du reste, avec une lecture parcellaire ou épisodique, fractionnée.

C’est aussi la tentative de donner à chaque page une unité et
une plasticité : à la fois un roman, lacunaire, et une sculpture
dont chaque page serait une facette.

Note:
Ce roman vient de paraître 
aux éditions publie.net (septembre 2015).

À propos de la navigation: ce texte étant lisible en lecture aléatoire; il est donc possible de choisir simplement un numéro au hasard dans la grille de gauche.
Seules quelques pages d’extraits sont mises en ligne pour l’instant.

Quelques liens à propos du livre :
— Lire la préface du livre sur Liminaire, le site de Pierre Ménard, qui a assuré la préparation éditoriale.
Un roman fantôme, entretien de l’auteur avec Guillaume Vissac.
En mode shuffle, quelques notes sur la littérature non-linéaire, texte de Guillaume Vissac.