20160116


J’ai beau le retourner comme un gant j’ai le cœur vide, on dirait le porte-monnaie d’un sans le sou, cuir rouge percé qui fuit sans cesse.
J’ai toujours rêvé sur ce titre, « Vita nova ». Un titre parfait, d’un livre parfait toujours à imaginer.
L’après-midi est une brèche fantastique où tout est encore, et encore, possible, suspendu.